La position latérale de sécurité : Définition et utilisation

Dernière mise à jour: 06.10.22

 

Aviez-vous déjà assisté à une intervention de secouristes durant laquelle la victime est allongée sur le côté ? Il s’agit de la pls ou position latérale de sécurité. Pratiquée dans le cadre des premiers secours, cette technique consiste à éviter qu’une personne inconsciente ne s’étouffe en attendant l’arrivée des secours. 

 

Qu’est-ce que la pls

Ce geste de premier secours est surtout utilisé en présence d’une personne, adulte ou enfant, inconsciente ou comateuse. Il peut s’agir d’une victime de malaise, d’un accident ou d’une personne sous l’effet de l’alcoolisation massive. La position latérale de sécurité semble être un geste simple mais son utilisation permet de sauver des vies. Elle permet en effet d’éviter que les voies respiratoires ne s’obstruent par des vomissements, du sang ou par la langue. 

Apprendre la pls n’est pas seulement réservée aux pompiers et aux urgentistes. Comme les premiers secours doivent être exécutés au plus vite face à une victime qui ne parle ni ne répond pas mais qui continue à respirer, les personnes présentes devront savoir comment l’assister en attendant les secouristes. En vérité, il est alors de l’intérêt de tous de maîtriser les gestes qui sauvent car personne n’est à l’abri d’un accident et de pouvoir contribuer au sauvetage de la vie d’un étranger ou d’un proche est indispensable. Il est possible de devoir assister une personne inconsciente après un accident de voiture ou un incendie. Pour éviter ce dernier cas, il  est plus judicieux de placer un détecteur de fumée dans son bâtiment. 

Indications et étapes de la position latérale de sécurité

Il faut savoir que mettre les doigts dans la bouche du sujet inconscient pour attraper sa langue afin qu’il ne s’étouffe pas n’est pas une bonne idée. Une fois que la victime est mise sur le côté, l’obstruction des voies respiratoires par la langue est tout de suite empêchée puisque par gravité, la langue ne va pas chuter au fond de la gorge à cause du relâchement des muscles buccaux. De même, en cas de vomissement ou de régurgitation, les sécrétions vont sortir directement par voie orale et ne vont pas venir boucher les voies respiratoires.

Comme cette position ne s’effectue que si la personne est inconsciente et toujours en train de respirer, qu’en est-il des personnes qui respirent difficilement ou pas du tout ? En cas de respiration anormale ou d’absence de respiration, il ne faut pas mettre la personne en pls car il est fort probable qu’elle soit en arrêt cardiaque. Il faudra dans ces circonstances procéder au massage cardiaque.

Le principe de la pls est de conserver l’alignement de la tête et de la colonne vertébrale tout en mettant la personne en urgence vitale sur le côté. De ce fait,  on limite le risque de lésions de la moelle épinière. Voici la démarche à suivre : 

  • Après avoir vérifié que la victime respire normalement, il faut commencer par retirer ses lunettes si elle en porte et dégager les voies respiratoires en enlevant cravate, écharpe ou autre accessoire pouvant rendre difficile sa respiration. 
  • Il faut par la suite se positionner à côté de la victime étendue. Il est important d’être stable pour pouvoir la retourner rapidement mais délicatement. Si vous vous mettez sur son flanc droit, saisissez son bras gauche avec la main la plus proche de sa tête et positionnez le dos de sa main sous son oreille gauche, plus précisément contre sa joue.
  • Tout en maintenant cette pression, attrapez le genou gauche en le pliant légèrement pour le retourner vers vous. 
  • Retirez votre main qui va être bloquée sous la joue de l’inconscient et essayez si possible d’ouvrir doucement la bouche de la victime pour faciliter la sortie des sécrétions. Pour ce faire, vous pouvez appuyer doucement sur son menton. 

En cas de grossesse, il est primordial d’effectuer la pls de la femme enceinte, surtout si elle a entamé son troisième trimestre sur le côté gauche pour ne pas boucher certains vaisseaux sanguins. En effet, cela évitera d’obstruer sa veine cave inférieure par l’utérus. Sinon, il n’y a pas de préconisation de quel côté il faut effectuer le retournement. Le choix dépendra ensuite de la position initiale  dans laquelle la victime se trouve et de la configuration de l’espace où il est allongé.

Chez l’enfant et le nourrisson, la procédure de pls est identique à celle d’un adulte. Cependant, il faut faire attention à ne pas secouer un bébé inconscient pour le stimuler et toujours mobiliser son cou en empalmant bien sa tête. Si le bébé ne respire pas normalement, sachez que le massage cardiaque d’un nourrisson s’effectue avec deux doigts et non avec la paume entière comme pour un adulte.

Par ailleurs, avant même d’allonger le sujet inconscient sur le côté, il est important de sécuriser la zone où celui-ci a fait un accident ou a fait son malaise. Ensuite, il est primordial de faire un rapide bilan visuel de son état et des circonstances afin de pouvoir savoir quelle unité de secours appeler et afin de communiquer chaque détail aux secouristes. Aussi, une fois la victime en position latérale de sécurité, il est essentiel de rester à son chevet jusqu’à l’arrivée des secours afin vérifier qu’elle continue de respirer sans difficulté.

Il est possible de placer une victime en position latérale de sécurité tout seul comme à plusieurs. Solliciter l’aide d’une tierce personne lors du retournement d’un sujet inconscient est surtout conseillé en cas de contexte traumatique. La pls se fera alors à deux : pendant que l’un des sauveteurs effectue les étapes citées ci-dessus, l’autre sauveteur se chargera de maintenir fermement la tête de la victime des deux mains. Il s’assurera ainsi que la tête suit l’axe de la colonne vertébrale et son aide permettra de réduire le risque d’aggraver une fracture de vertèbre cervicale.

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES