Où placer les détecteurs de fumée dans une grande maison ?

Dernière mise à jour: 06.10.22

 

Dans la course à la sécurisation de son logement, les accessoires de surveillance de toutes catégories font leur apparition. Parmi les plus en vogue en ce moment figurent les détecteurs de fumée. Leur installation est assez facile, mais vous devez disposer de certaines connaissances pour les placer comme il faut.

 

Généralités sur les détecteurs de fumée

Parmi les accessoires de sécurité destinés à équiper une construction, le détecteur de fumée figure parmi les plus récents. Il connaît pourtant un engouement palpable, d’autant que depuis 2015, chaque bâtiment, qu’il soit à usage d’habitation ou professionnel, devrait comporter au moins un détecteur de fumée. Avant de vous procurer le vôtre, il convient de connaître quelques détails essentiels concernant cet équipement de sécurité.

La première catégorie de détecteur se matérialise par le modèle filaire. Le mot l’indique de manière explicite, il s’agit d’un appareil que vous devez connecter à un réseau électrique domestique, pour qu’il puisse fonctionner. Néanmoins, pour pallier les défauts d’alerte en cas de coupure généralisée, il dispose également d’une batterie de secours, qui lui permet de rester fonctionnel, même en absence de courant.

Sa mise en place nécessite de ce fait un minimum de savoir-faire en matière de bricolage et en raccordement électrique, ainsi qu’une certaine quantité de fil, pour le branchement sur une source électrique. À l’opposé de ce modèle se trouve le modèle dit « wireless », ou sans fil, qui fonctionne sur batterie. Vous n’avez pas à vous embarrasser à calculer le métrage de fil nécessaire ou étudier les branchements, sa mise en place reste accessible à tout bricoleur, même débutant.

Dans un autre volet, les détecteurs se divisent également en deux types. Le premier regroupe les détecteurs autonomes avertisseurs de fumée ou DAAF. Ils fonctionnent de manière indépendante, c’est-à-dire chacun de son côté. Dans un même bâtiment, un détecteur stimulé par une présence de fumée donnera l’alerte, tandis qu’un autre qui ne l’a pas encore capté restera silencieux. Au contraire de ce modèle, le détecteur de fumée se décline également en un modèle que vous pouvez installer en réseau.

Sa technologie de conception lui permet d’être couplé à un ou plusieurs autres détecteurs. L’ensemble est ensuite configuré sur un système d’alarme, qui donne l’alerte même si un seul détecteur capte réellement la présence de fumée. Ce dernier type de modèle est le plus conseillé, notamment pour les grands bâtiments à usage professionnel. En fonction de la configuration de votre maison et de vos besoins, trouvez ici une sélection des meilleurs produits en matière de détecteur de fumée.

 

 

Mode d’installation

Le rôle principal d’un détecteur de fumée consiste à répondre à l’expression « il n’y a pas de fumée sans feu ». Concrètement, il doit donner l’alerte dès qu’il capte la présence de fumée, signe probable d’un début d’incendie. Vous aurez ainsi le temps soit d’éteindre le risque naissant, soit de quitter les lieux au plus vite. Pour que l’équipement assure son service de manière optimale, le mode d’installation importe. Le premier point essentiel concerne le fait que vous devez l’installer en hauteur. La propriété physique de la fumée lui commande de monter, il est donc logique de placer le détecteur en hauteur pour donner l’alerte au plus vite, en cas d’urgence. Au-delà de ce point commun, deux options de mise en place s’offrent à vous.

Le premier consiste à le placer au plafond. La fumée recherche la hauteur, mais comme le plafond va la bloquer, elle va continuer de se propager horizontalement jusqu’à trouver une issue. L’idéal consiste ainsi à placer le détecteur de fumée au centre du plafond. Néanmoins, si cet endroit est déjà occupé par un lustre, vous pouvez le placer sur un côté. Mais veillez à laisser au minimum un espace de 10 cm entre lui et les murs, et 60 cm entre lui et les différents angles existants entre le mur et le plafond.

Le second mode de fixation se fait sur le mur. Comme pour le système précédent, vous devez garder une distance de 10 cm à 30 cm entre la partie supérieure du détecteur et le plafond. Vous devez également le mettre à 60 cm de tout angle. Dans le cas d’une installation en couloir, deux détecteurs placés à chaque bout seront plus performants, notamment si plus de neuf mètres séparent ces deux extrémités.

 

Lieux à couvrir

Dans un objectif d’efficacité optimale, le détecteur de fumée nécessite d’être placé dans un endroit où il pourra effectivement jouer son rôle. Le minimum conseillé consiste à en placer un à chaque étage, de manière à pouvoir lancer l’alarme si l’un des deux étages émet une quantité de fumée suspecte. Cependant, vous avez le choix entre deux options d’installations, à savoir une mise en place basique, ou un mode d’équipement maximal.

Dans le premier cas, le minimum conseillé d’un détecteur par étage doit être exécuté. Mais en plus, il reste judicieux d’en placer un à côté de votre chambre, pour pouvoir réagir rapidement en cas de déclenchement de l’alarme. Vous pourrez ainsi définir si vous avez le temps et la possibilité d’arrêter le début d’incendie, ou s’il est préférable de rejoindre immédiatement un point de ralliement.

 

 

En ce qui concerne le souhait de couverture maximum, il s’agit de placer un détecteur de fumée dans chaque chambre et chaque point stratégique. Le système d’installation en réseau se place en favori dans ce choix, avec des appareils placés dans chaque chambre, le salon, le bureau, le couloir et même la cage d’escalier. L’essentiel est surtout d’en placer un dans chaque pièce présentant de hautes probabilités de début de feu, comme le bureau ou le salon, avec les différents appareils électriques qui s’y trouvent.

Avec le branchement en réseau, si l’un des détecteurs capte une fumée suspecte, tous les autres se passeront le relais pour déclencher l’alarme. Toutefois, certaines pièces doivent en être exemptées, comme la salle de bain, la cuisine ou le garage. Comme ces endroits produisent forcément de la fumée dans leur usage habituel, le détecteur risque de se déclencher de manière intempestive.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES