Les classes de feu à connaître en cas d’incendie

Dernière mise à jour: 06.10.22

 

Un incendie  est le résultat de l’interaction de trois éléments du triangle de feu : le combustible, le comburant ou l’oxygène présent dans l’air et la chaleur produite par une source d’incendie. Qu’est ce qu’un combustible ? C’est la matière inflammable ou susceptible de brûler. Pour avoir une bonne réaction au feu en cas d’incendie, il est nécessaire de connaître la classe de feu. Une classification des incendies a en effet été établie pour permettre aux victimes et aux pompiers de réagir rapidement par rapport aux mesures et gestes à adopter.

 

Incendie : Les 5 classes de feu

Le classement du feu d’incendie a été établi selon la source de l’embrasement. En fonction des matériaux touchés, on distingue cinq classes de feu :

  • Classe A

La classe de feu A désigne les incendies créés par des matériaux solides tels que le bois, le tissu, le papier, le carton, certains plastiques, etc. Ces matériaux sont dits secs et braisants du fait qu’ils brûlent en formant des braises. Leur combustion peut être lente et ne présenter aucune flamme comme vive avec des flammes visibles.

  • Classe B

Cette classe concerne les feux engendrés par des liquides ou solides liquéfiés inflammables. Hydrocarbures, solvants, lubrifiants, acétone, goudron, brai, paraffine et cire font alors partie de cette catégorie. Ils produisent des feux gras et brûlent sans faire de braises.

Les feux d’origine électrique sont désormais classés dans cette seconde classe. Auparavant, ce type de feu correspondait à la classe E.

  • Classe C

Cette troisième classe englobe tout incendie déclenché par des gaz comme le propane, le butane, l’acétylène ou les gaz naturels.

  • Classe D

Cette classe correspond aux feux provoqués par des métaux dont le magnésium, le sodium, le fer, l’aluminium, etc. Ce type d’incendie se rencontre surtout dans des industries et est très dangereux.

  • Classe F

La classe F correspond aux incendies déclenchés par la combustion d’huiles et de graisses animales comme végétales utilisées notamment en auxiliaire de cuisson.

 

Choix de l’extincteur en fonction de la classe de feu

Savoir à quelle classe de feu on fait face permet de déterminer quel extincteur utiliser pour l’éteindre. Comme il existe plusieurs classes de feu, il y a en conséquence une classe d’extincteur. En effet, un incendie de classe D ne peut être éteint par un extincteur de substances solides. Il est alors essentiel de choisir le type d’extincteur en fonction des matériaux touchés par les flammes et à la source des flammes :

  • Classe A : extincteur à eau, à poudre ou à mousse
  • Classe B : extincteur à eau, à poudre ou à mousse, extincteur à CO2
  • Classe C : extincteur à poudre
  • Classe D : extincteur à poudre spéciale
  • Classe F : Couverture à incendie avec une forte résistance au feu, extincteur à poudre, à mousse ou à CO2.

Par ailleurs, au lieu de faire face au pire sans pouvoir faire quelque chose, il est plus judicieux de s’en prévenir et de plutôt être préparé à un éventuel incendie. Pour ce faire, il est essentiel d’installer un détecteur de fumée, de mettre en place un plan d’évacuation et de posséder les extincteurs adéquats en tenant compte des matériaux présents dans son bâtiment. 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES