Le monoxyde de carbone est-il plus lourd que l’air ?

Dernière mise à jour: 07.12.22

 

Les équipements de chauffage émettent beaucoup de gaz dangereux, notamment le monoxyde de carbone. Ce dernier peut causer des asphyxies en cas d’installation ou d’utilisation défectueuses. Ainsi, il convient de tout savoir sur cette émanation toxique pour limiter les accidents et déterminer si le monoxyde de carbone est plus lourd que l’air.

 

Les informations utiles concernant le monoxyde de carbone

 – En savoir plus sur le monoxyde de carbone

L’inhalation du monoxyde de carbone ou CO peut s’avérer mortelle en cas d’absence d’intervention rapide. Par ailleurs, ce gaz ne produit ni d’odeur ni de couleur, d’où la nécessité d’installer un détecteur de monoxyde de carbone. Contrairement au CO2, le monoxyde de carbone n’est pas plus lourd que l’air. En effet, ces deux molécules possèdent quasiment les mêmes densités qui sont respectivement de 0.976 et 1.0.

 – La propagation dans le corps

La pénétration de ce gaz toxique dans l’organisme s’effectue par la respiration. Absorbé au bout de quelques minutes seulement, il cible principalement l’hémoglobine en essayant de prendre la place de l’oxygène, d’où la formation de la carboxyhémoglobine ou COHb.

Une petite partie de ce gaz vient se fixer sur d’autres structures comme la myoglobine. Suite à l’intoxication au monoxyde de carbone, la COHb entraîne la perturbation du transport de l’oxygène dans tout l’organisme. Le fait que le monoxyde de carbone n’est pas plus lourd que l’air accentue davantage ce phénomène.

 

Paramètres qui accentuent l’absorption dans l’organisme

Il y a plusieurs facteurs qui influent sur la formation de la COHb :

 – Le taux de monoxyde de carbone dans l’air ambiant.

 – Le temps d’exposition à ce gaz toxique.

 – La santé de la personne qui subit l’asphyxie : si elle souffre de problèmes respiratoires ou de troubles cardiaques.

 – Le niveau d’activité : La respiration des individus qui effectuent beaucoup d’efforts physiques est plus rapide, entraînant une absorption élevée de l’oxyde de carbone.

Le temps nécessaire pour éliminer le CO dans l’organisme

Étant donné que le monoxyde de carbone n’est pas plus lourd que l’air, son élimination s’effectue via l’expiration. Ainsi, c’est en rejetant l’air contaminé que la victime se débarrasse de ce gaz. Une fois que cette émanation toxique est décelée par le détecteur de monoxyde, la COHb peut résister :

 – Jusqu’à une heure et demie dans le cas d’une oxygénothérapie normobare de 1 ATA.

 – Entre 3 à 5 heures lorsqu’elle se trouve dans l’air ambiant de l’habitation.

 – Durant 23 min lors d’une oxygénation hyperbare de 3 ATA.

 

Comment se protéger du monoxyde de carbone ?

Pour la prévention, assurez-vous d’aérer votre intérieur une dizaine de minutes par jour. Dans la mesure du possible, évitez une utilisation continue des chauffages d’appoint ou du moins, ventilez bien la pièce. Évidemment, évitez autant que possible de cuisiner un barbecue en intérieur.

Pour une analyse encore plus complète, vous pouvez faire appel à un professionnel pour contrôler la bonne installation et le bon fonctionnement de vos appareils de chauffage. Vous équiper d’un détecteur de fumée qui assure aussi le rôle de détecteur de monoxyde de carbone est toujours pratique.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES