Comment faire pour louer un coffre fort à la banque ?

Dernière mise à jour: 07.12.22

 

La location d’un coffre-fort à la banque attire de plus en plus les particuliers. D’ailleurs, beaucoup y ont déjà procédé. Cela leur garantit non seulement une meilleure sécurité, mais leur offre également de nombreux avantages. Pour louer un coffre-fort à la banque, comment faire ? Voici les conditions d’ouverture, les tarifs et ce qu’il faut faire en cas de catastrophe et décès.

 

Si vous envisagez de louer un coffre-fort à la banque, il va falloir le déclarer à l’administration fiscale. Même chose en cas de détention ou de clôture.

 

Les conditions d’ouverture

Quelques conditions sont requises lors de l’ouverture d’un coffre-fort à la banque. Si vous faites déjà partie des clients de l’établissement bancaire en question, il vous sera plus facile d’obtenir un contrat de location. Dans le cas contraire, il est possible que la banque vous suggère d’ouvrir un compte. Dans d’autres enseignes de crédit, on vous demandera de faire un dépôt de garantie au moment de conclure le contrat. Notez qu’il est primordial de se munir de sa carte d’identité lors de l’ouverture du coffre.

Une fois votre coffre-fort ouvert, vous pourrez y déposer divers objets de valeur : bijoux, argent liquide, lingots d’or, œuvres d’art, etc. Vous avez également le droit d’y conserver des dossiers et documents confidentiels tel qu’un testament ou autres. Concernant les clés d’accès par ailleurs, seul le locataire, c’est-à-dire vous, pourra en disposer. Vous serez le seul à pouvoir ouvrir la porte de votre coffre-fort à la banque, car même l’établissement ne possède pas le double des clés. Sachez toutefois que lorsque vous désirez y accéder, un employé de l’enseigne devra vous accompagner. Pour cause, il a en sa possession une clé de contrôle qui vous donnera accès à votre coffre.

Si vous le souhaitez entre autres, vous pouvez permettre à une personne de confiance d’accéder à votre coffre, à condition de lui fournir une procuration spéciale. Au moment de chaque accès, l’identité du destinataire de la procuration ainsi que sa signature seront toujours bien vérifiées. Surtout, veillez à ne pas la confondre avec un modèle de procuration bancaire. En outre, gardez bien vos clés. Rangez-les en lieu sûr. Si jamais vous les perdez ou si on vous les vole, et bien, aucune copie ne pourra être réalisée. Il faudra ainsi faire appel au constructeur et procéder à l’effraction de votre coffre-fort. Une opération qui pourra vous coûter bien cher. Prenez donc toutes les précautions nécessaires pour éviter ce genre de situation.

Les tarifs

Généralement, les coûts de location d’un coffre à la banque varient selon trois critères bien précis. D’abord, il y a la taille du coffre-fort. Elle est prise en considération, car certains ont de petits volumes, alors que d’autres en ont de plus grands. Et bien évidemment, le prix de location d’un petit coffre ne correspondra jamais à celui d’un modèle plus volumineux. Ensuite, il y a le niveau de garantie de la valeur choisie. En effet, les établissements bancaires font des propositions d’offres avec des montants qui peuvent augmenter selon le niveau de garantie que le client aura choisi. 

Enfin, il y a les différents prix proposés par chaque enseigne de crédit. Ceux-ci varient en fonction des banques, mais ils peuvent néanmoins être négociés. Pour vous donner une fourchette de prix, les petits coffres de 30 dm3 se louent dans les 90 à 120 euros par an.

En tant que locataire de coffre-fort à la banque, vous devriez forcément souscrire à une assurance. Certains établissements bancaires font varier les prix des coffres-forts selon le niveau d’assurance à laquelle vous avez souscrit. En principe, celle-ci intervient en cas de dégâts d’eaux, d’incendie ou de vol. Vérifiez donc dans votre contrat de location à combien vous devriez être indemnisé. Il est à préciser qu’un montant maximum y est fixé lors de la signature. Si vous estimez que ce dernier est insuffisant, vous pouvez parfaitement souscrire à une autre assurance chez d’autres compagnies.

En cas de disparition du titulaire du coffre-fort, la banque procèdera à son blocage. Tous les objets qui y ont été conservés ne pourront voir le jour que lorsque les instructions du notaire auront été données. Pour éviter les coûts inutiles, pensez à informer vos héritiers sur l’endroit où ils pourront trouver les clés de votre coffre au cas où vous décèderez. Sinon, on devra ouvrir le coffre-fort par force et le coût de l’opération sera à la charge de vos héritiers.

En ce qui concerne la déclaration fiscale, les banques doivent obligatoirement inscrire les personnes qui ont signé un contrat de location de coffres-forts dans le fichier Ficoba. D’ici fin 2024, toutes les compagnies devront procéder à la déclaration des contrats de location de coffres existants chez elles. Notons que seuls ces derniers doivent être déclarés et non les objets qui se trouvent à l’intérieur des coffres-forts des clients. Chaque coffre à la banque subit un contrôle fiscal.

Pour finir, il est important de vous faire savoir que louer un coffre-fort à la banque est plus avantageux que de s’en procurer un chez soi. Là-bas, vos objets de valeur sont en lieu sûr. A la maison, vous risquez de vous faire cambrioler. Côté sécurité donc, les coffres de la banque sont plus rassurants.

Pour ce qui est du prix, il s’avère que la location d’un coffre-fort dans un établissement bancaire est encore plus avantageuse. Alors, préférez cette option plutôt que d’investir dans un modèle personnel. Votre argent, vos bijoux, vos dossiers confidentiels, vos lingots d’or seront en sécurité à la banque. D’ailleurs, louer un coffre-fort à la poste n’est pas encore une réalité.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES