Les types d’extincteurs et les classes de feux

Dernière mise à jour: 07.12.22

 

La plupart des entreprises disposent d’un extincteur pour maîtriser le départ d’un feu. Toutefois, avant d’en acheter, sachez que ce dispositif se décline en plusieurs types selon la source de la flamme. Dans cet article, nous vous indiquerons les extincteurs à sélectionner en fonction du type de feu. 

 

Comprendre la différence entre le feu et les incendies

Avant de parler des différents extincteurs, nous allons d’abord nous concentrer sur les points qui distinguent les incendies des feux. Ces derniers sont générés par une combustion rapide. Ils sont bien évidemment accompagnés d’énergie et de lumière thermique. Contrairement à l’incendie, le feu est particulièrement facile à maîtriser. Lorsque celui-ci commence à se propager inévitablement et qu’il devient incontrôlable, l’on fait face à un incendie. 

 

Extincteur : quelle est son utilité ?

L’extincteur, comme son nom l’indique, est un dispositif conçu spécialement pour étouffer le feu. Il consiste à diffuser une substance connue sous le nom d’agent extincteur pour limiter la propagation de la source de flamme. Il est cependant à noter que ce dispositif se décline en plusieurs modèles selon le type de feu à contrôler. Certains modèles sont adaptés pour un usage professionnel, vous pourrez également trouver un extincteur pour maison

 

Zoom sur les classes de feux et les agents extincteurs appropriés

Hormis les différents extincteurs, les classes de feux se divisent en 5 :

 – Classe A : pour les matières robustes à savoir le papier, les bois, les matières en plastique, etc. Pour les contrôler, vous avez besoin d’un extincteur à eau pulvérisé avec un additif ou tout simplement d’un extincteur à eau, de poudre polyvalente et de mousses.

 – Classe B : concerne les liquides solides tels que les peintures, le goudron, les solvants, le polystyrène, les alcools, etc. Pour éteindre le feu, il vous faut un extincteur à poudre polyvalente, du dioxyde de carbone CO2, des mousses et de l’eau pulvérisée. 

 – Classe C : Le gaz naturel, le butane, le propane, c’est-à-dire les produits gazeux. Ces derniers requièrent un extincteur co2 ou un extincteur ABC/BC. Le premier coupera l’oxygène qui a alimenté le feu.

 – Classe de feu D : regroupe les métaux combustibles à savoir les limailles de fer, la poudre d’aluminium et de magnésium, le titane, le phosphore et le sodium. Pour les contrôler, les pompiers utilisent un extincteur à poudre spécial composé souvent de graphite, de sable sec et d’huiles lourdes. Pour le reconnaître, il suffit de se référer aux indications sur l’étiquette.  

 – Classe E : englobe les feux d’origine électrique.

 – Classe F : pour la combustion d’huiles végétales ou animales dans les cuissons. Afin de maîtriser le feu, il est important de se munir d’une couverture d’incendie. Ignifuge, elle se place directement sur le feu pour supprimer l’oxygène. Cette classe ne requiert pas un type d’extincteur en particulier. 

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES