Reconnaître les différents types de serrures

Dernière mise à jour: 07.12.22

 

Présent dans la vie de l’homme depuis la nuit des temps, la serrure de porte est un élément indispensable afin d’assurer la sécurité d’une demeure. Selon les études traitant l’origine de ce type de verrouillage, il semblerait que les premières serrures datent de 4500 années au moins. Ces dernières ont été principalement inventoriées dans le continent européen, mais aussi au Moyen-Orient. Et pour apprendre à les différencier, nous vous invitons à partir à leur découverte !

 

Comment fonctionne une serrure ?

Peu importe la serrure que vous aurez à votre disposition, sachez qu’elles fonctionnent toutes de la même manière.  Pour assurer la sécurité des résidents, un composant du portail ou de la porte viendra s’assiéger auprès d’un tout autre élément afin de former un ensemble solidaire. En ce sens, plusieurs composants seront obligatoirement présents sur chaque type de serrure, que l’on fasse référence à une serrure de porte d’entrée ou à une fermeture de porte. 

Il s’agit de la gâche, du cylindre de serrure, de la têtière de serrure, du pêne, du loqueteau à pression, mais aussi du protège-cylindre. Par ailleurs, ce genre de système de verrouillage est régi par 2 sortes de normes : l’A2P « Assurance Prévention Protection » et les NF définies par l’Association française de Normalisation.

 

Quels sont les différents types de serrures existantes ?

Pour reconnaître un type de serrure précis, vous allez pouvoir l’identifier en vous fiant à son niveau de sécurité, à la manière dont il se verrouille et enfin à son type d’installation. Pour ne pas faire les choses à moitié, nous nous proposerons donc de vous embarquer dans un voyage textuel à la rencontre des différentes caractéristiques des serrures.

Le mode de verrouillage

C’est sur la manière dont la serrure est verrouillée que repose le niveau de sécurité du modèle en question. Sur ce point, on pourra distinguer les types suivants :

Serrure à la clé : c’est sans nul doute le système de verrouillage le plus répandu dans les 4 coins du globe. Il comprend généralement 2 sortes d’éléments, le stator qui demeure immobile et le rotor qui a la capacité d’effectuer des mouvements. Vous l’aurez compris, la clé sera donc insérée au niveau du rotor et cette dernière a la possibilité de tourner après avoir réussi à franchir l’alignement des cylindres de verrouillage.

Serrure à carte : Comme son nom nous le laisse supposer, pour verrouiller ce type de serrure, il faudra présenter une carte dont la correspondance sera vérifiée par des capteurs d’origine magnétique ou électronique.  En outre, l’ouverture peut s’effectuer de manière tout à fait mécanique grâce à la présence d’une poignée, ou être commandée à distance si l’on décèle un détecteur au niveau du montant.

Serrure anti-panique : Ce modèle se rencontre généralement dans des espaces  servant à accueillir un large public, à l’exemple des commerces, des immeubles ou des entreprises. Son ouverture suit le sens de l’évacuation et il est généralement aisé de le déverrouiller de l’intérieur, même si la porte est verrouillée de l’extérieur. Par ailleurs, en cas d’urgence, il ne sera pas nécessaire d’insérer une carte, une clé ou de taper un code.

Serrure à code : Ici, l’ouverture est obtenue après la composition d’un code. Il peut s’agir d’une serrure à code mécanique qui se compose de roulettes à aligner de manière à trouver la bonne combinaison, ou d’une serrure à code électronique qui embarque un boîtier ou un écran  composé de lettres et de chiffres. Dans ce dernier cas de figure, l’ouverture est régie par un automatisme  qui envoie un signal positif lorsque le code est exact.

Serrure de portes biométrique : Eh oui, les temps évoluent ! Ce modèle fait partie des nec plus ultra du moment, car il est en mesure d’identifier une personne à partir de ses traits personnels. Son activation se fait à l’aide d’un contour de main, d’une empreinte rétinienne, d’un réseau de veines de doigt ou d’empreintes.

Serrure électrique : Pour activer ce modèle, on ne pourra pas se passer d’une alimentation en courant, car c’est ce dernier qui assure l’élan du pêne au sein de la gâche. La commande s’effectue par télécommande, interphone ou digicode.

Serrure connectée : Très loin d’une serrure en applique pour porte ancienne, c’est un petit bijou de la technologie qui représente un réel must-have pour les maisons domotiques. L’ouverture ou la fermeture peut se faire à distance via un téléphone, mais il est aussi possible de permettre l’accès à des membres de la famille ou à d’autres personnes que vous aurez préalablement répertoriées.

Le système de fermeture

Que vous soyez à la recherche d’une serrure de porte interieur ou d’un tout autre article rejoignant la même vocation, sachez qu’il existe une multitude de fermeture de porte, dont :

La serrure à crochet : idéale pour les portails, les abris de voiture ou les portes-fenêtres.

La serrure mono-point : Elle peut servir pour les portes d’immeubles, les bureaux ou encore les portes d’entrée.

La serrure à 3 points et les serrures à 5 points : Elles se rencontrent souvent sur les portes blindées, les portes d’entrée et les coffres-forts.

La serrure à fouillot : D’un niveau de sécurité moyen, elle se place sur les portes d’entrée, les bureaux ou les immeubles.

La serrure batteuse : Vu son faible niveau de performance, il est recommandé de l’installer sur les meubles ou les boîtes aux lettres.

La serrure à crémone : Avec une installation aisée, vous pourrez envisager cette alternative en tant que serrure de porte d’entrée, d’immeubles ou pour les bureaux.

 

Le type de pose

À ce niveau, on fera essentiellement référence à l’installation. Il faut toutefois savoir que la pose d’un tel système passe par l’utilisation d’équipements adéquats et une certaine connaissance du domaine, d’où la nécessité de toujours faire appel à un professionnel. Néanmoins, pour vous donner une piste, sachez qu’il est possible de découvrir des serrures en applique, carénées ou à encastrer.

 

 

Laisser un commentaire

0 COMMENTAIRES